cookies tiers conséquences

Fin des cookies tiers et MÀJ : conséquences pour les entreprises

Rédigé par La Voix

Les contours de la publicité en ligne se voient redessinés au profit de la sécurité des données des utilisateurs. Le paradoxe entre le respect de la vie privée des utilisateurs et la précision du ciblage publicitaire n’a jamais été aussi omniprésent. La publicité s’immisce sur la toile en doublant le pas de la personnalisation. On évoque d’ailleurs la tendance plus en profondeur ICI. Mais, il semblerait que l’intérêt grandissant des géants de la Tech pour la transparence vienne gâcher la fête. Et cela comporte évidemment son lot de conséquences pour les entreprises.

Est-il possible de trouver un terrain d’entente pour une cohabitation harmonieuse?

Certains vous répondront que oui. Véritable engagement ou intérêt(s) dissimulé(s), la fin des cookies tiers de Google et la nouvelle mise à jour iOS d’Apple font trembler l’univers de la publicité online. Mais quelles sont les conséquences de ces changements et que doivent faire les entreprises pour s’y adapter?

Fin des cookies tiers 🍪

C’est officiel! Google a annoncé la fin des cookies tiers d’ici 2022, une façon de montrer son engagement face au RGPD. Son navigateur Chrome sauvegarde actuellement les actions et habitudes des utilisateurs grâce à des cookies appelés “third-party“.

Un cookie tiers est un fichier intégré par un site différent de celui visité par l’internaute, via un navigateur, pour stocker des informations localement. Le but est de suivre le parcours sur plusieurs sites web, par exemple pour la mesure d’audience ou la publicité.

HubSpot

Les annonceurs pouvaient alors proposer des publicités ciblées alignées avec les intérêts des visiteurs récoltés grâce à ces cookies. 

Disparition du ciblage individuel 🎯

Parmi les conséquences de ce changement, cela va affecter directement les campagnes. Les publicités n’atteindront plus ce haut niveau de personnalisation. De plus, le reciblage publicitaire et le tracking des campagnes ne seront plus possibles.  Un virage stratégique paraît essentiel pour les entreprises en revoyant leur collecte de données en interne et leur approche d’acquisition clients. En revanche, les cookies first-party seront toujours de la “party“. Il s’agit des données récoltées par les marques directement : une belle carte à jouer et encore sous estimée!

Nouvelle mise à jour iOS 📱

Deuxième coup de théâtre sur le marché de la publicité en ligne avec la nouvelle mise à jour iOS 14 lancée par Apple! Le géant à la Pomme a décidé de laisser la possibilité à chaque utilisateur d’interdire le tracking de ses données. Cette demande d’autorisation apparaîtra après l’installation d’une application sous iOS 14.

✅ En acceptant, l’utilisateur validera son exposition à des publicités ciblées

❌ En refusant, le tracking publicitaire et la géolocalisation seront bloquées et les données personnelles préservées

Il sera également possible pour l’utilisateur d’avoir accès aux données récoltées à son sujet.

Facebook en mauvaise posture 📉

Ce qui en réjouit certains, en fait pâlir d’autres. Une situation parfois difficile à supporter quand on sait que le business model de Facebook repose essentiellement sur la donnée. Le conflit n’étant pas neuf entre les deux firmes américaines, Facebook n’a pas tarder à faire savoir son mécontentement. Même si cela ressemble à un grand pas en avant vers la transparence, c’est un pas à reculons pour sa plateforme publicitaire… Dans l’éventualité où le tracking est refusé, cela aura des conséquences considérables sur l’efficacité des services que la plateforme fournis aux entreprises. 

On peut citer, notamment :

⬇ La diminution des possibilités de ciblage, des statistiques et du tracking

❌ La disparition du reciblage publicitaire

Un équilibre à trouver ⚖️

Dans les deux cas de figure, on constate qu’un équilibre est à trouver entre le respect des données des utilisateurs et les performances de la publicité en ligneGoogle tente de répondre à ces conséquences en lançant la Sandbox Privacy. Le principe est simple : plutôt que d’être identifiés individuellement, les utilisateurs seront rassemblés en grands groupes en fonction d’intérêts communs, qui pourront alors eux être ciblés. Qu’il s’agisse des prémisses d’une solution équitable ou non, le chemin sera encore long et semé d’embûches, mais une certitude persiste : les entreprises doivent déjà se préparer à ce changement. 

Vous souhaitez préparer votre entreprise aux nouvelles mesures? Contactez-nous!

    Vos informations




    Votre message