Intelligence artificielle

Bilan de l’année 2022 pour l’intelligence artificielle

Rédigé par La Futée

L’année 2022 a été une année charnière pour l’intelligence artificielle (IA). Bien que de nombreuses entreprises ont commencé à l’utiliser aveuglément, sans mécanisme de vérification, elle continue sa percée et devient un nouvel outil de travail incontournable.

L’AI se trouve déjà depuis plusieurs années dans ces différents domaines d’activité :

  • Informatique : pour la reconnaissance vocale, la traduction automatique, la détection de spam, …
  • Transport : pour les systèmes de navigation et de contrôle de la circulation ainsi que pour les véhicules autonomes.
  • Santé : pour analyser les données de santé et fournir des diagnostics et des recommandations de traitement.
  • Finance : pour détecter les fraudes, évaluer les risques et effectuer des transactions.
  • Commerce : pour la recommandation de produits, le ciblage publicitaire et l’analyse du comportement des clients.

Les outils utilisant l’intelligence artificielle

Un générateur d’image qui vous crée ce que vous demandez par écrit, ça ne vous dit rien ? Vous pouvez, par exemple, lui demander de vous concevoir une image d’un chien avec un chapeau. Le résultat sera inédit mais les détails restent encore à peaufiner pour obtenir une image convenable.

Un autre outil que vous connaissez sans doute déjà et qui utilise, lui aussi, l’intelligence artificielle c’est : Google Translate. Google a lancé son interface de traduction automatique en 2006 avec seulement 2 langues. Aujourd’hui, le traducteur le plus populaire au monde vous propose pas moins de 103 langues différentes.

C’est également avec cet outil qu’il est maintenant possible, via votre smartphone, de pouvoir échanger verbalement avec une personne qui ne parle pas votre langue.

De nouveaux outils de génération de textes sont également en train de voir le jour. À partir d’une base de données immense, l’IA peut, par exemple, vous créer une nouvelle recette de lasagne à base de pomme de terre.

L’équité de l’intelligence artificielle

Avec l’émergence de ces nouveaux outils, nous sommes en droit nous poser la question sur l’équité de ceux-ci. Qu’est-ce que cela représente pour les droits d’auteur, les œuvres d’artistes qui ont mis toute une vie pour écrire un livre ou créer une œuvre d’art ? Si un IA s’inspire de ces œuvres pour recréer des choses similaires, est-ce bien déontologiquement correct?

Pouvons-nous également assumer de nouveaux rôles dans le monde du travail qui ne consisterait plus à concevoir, mais seulement à vérifier ce qu’un IA aura pu lui-même concevoir ? Voulons-nous vraiment rentrer dans ce nouvel air où nous laisserions un ordinateur réfléchir à notre place ?

Aujourd’hui, quelques mouvements anti-IA voient le jour. Ceux-ci pointent du doigt l’utilisation de style d’auteur ou d’œuvres précises existantes soumises aux droits d’auteur pour générer ses propres images. Ce qui est totalement interdit et puni par la loi si un être humain faisait de même.

Il y aura donc, pour l’année 2023 quelques remises en question pour les droits de l’homme. Mais nous pensons qu’une fois que ces questions d’éthiques auront été prises en compte, l’IA pourra trouver sa place et sera encore plus utile dans la vie de tous les jours.